Archives mensuelles : septembre 2012

Google Chrome – Découverte accidentelle du jour : Visualisation de tableaux

Les meilleures découvertes sont souvent les celles que l’on attend le moins. En général, les outils qu’on utilise au quotidien font le travail qu’on exige et on passe peu de temps à tenter d’explorer des fonctionnalités cachées.

Google Chrome m’a réservé une belle surprise lorsque je travaillais sur un livrable client nécessitant beaucoup de développement HTML et Javascript. Qui dit HTML et Javascript, dit beaucoup de temps passé dans l’inspecteur d’éléments de son navigateur. Après tout, l’essentiel de l’interaction se passe là.

Dans le cas qui m’intéresse, j’étais à investiguer sur la structure de la liste d’éléments d’une liste de résultats de recherche à afficher. Il s’agissait d’une liste assez volumineuse d’éléments à manipuler, trier et filtrer.

La surprise est arrivée lorsque j’ai voulu consulter l’état actuel de la totalité de la liste des éléments. Comme à l’habitude, j’ai tapé la commande jQuery qui me permet d’afficher les résultats et puis là j’ai eu devant moi quelque chose de similaire à ceci :

L’inspecteur de Google Chrome regroupe par tranche les éléments d’un tableau ayant un grand volume d’éléments. Intéressant n’est-ce pas?

Si cela vous dit, pour avoir le senti de cette fonctionnalité, vous devez procéder de la façon suivante :

  1. Visitez Stackoverflow
  2. Invoquez la console de l’inspecteur Chrome avec le raccourci clavier : Control-Shift-J ou ⇧⌘C pour les utilisateurs Mac.
  3. Tapez la commande jQuery suivante : $(‘a’)

Il semblerait que cette fonctionnalité est présente depuis très longtemps dans Chrome. Je fais cette déduction parce que je n’ai pas été en mesure de retrouver un article de blogue ou une documentation au sujet de celle-ci. Si ce n’est pas documenté, c’est que ça doit être évident au point qu’il ne vaut pas la peine d’en parler?

Google Chrome – Récupérer l’URL des onglets de la fenêtre courante

Lorsque je travaille sur un article, je passe beaucoup de temps à faire de la recherche sur mon sujet. Sans exagérer, il y a des fois où je peux avoir près d’une vingtaine d’onglets d’ouvert pour une seule fenêtre dédiée au sujet que je recherche.

En général, une fois que je suis satisfait de ma recherche, je vais procéder au classement de ceux-ci dans un article dédié à ce sujet. Le processus est relativement long car cela ne se fait pas nécessairement le jour même. Pour chaque lien, je vais copier/coller l’URL dans l’article et revoir ce que je peux y extraire.

Comme le dis le proverbe : La nécessité est mère de l’invention. C’est à ce moment que je me suis demandé s’il y avait une façon d’y extraire l’URL et de les rassembler sous un seul document que je peux rapatrier dans mon article?

J’ai tenté l’expérience avec Google Chrome et il s’avère que cela est possible en passant par une extension!

Première étape – Création de l’extension de base

Avant de procéder à la création de l’extension, ma plus grosse appréhension était que l’opération allait être compliquée puisqu’il fallait interagir avec le navigateur directement.

Il s’agit du genre de faits que j’aurais dû valider bien avant. Il s’avère que la création d’une extension pour Google Chrome est très facile.

Dans mon cas, j’ai eu recours du guide d’introduction documenté par Google permettant la création d’un canevas de base.

Ce guide permet d’avoir une extension qui est visible dans la barre d’extensions à droite de la barre d’URL dans le haut du navigateur. Au clic sur l’icône, l’information qui est programmée est visible.

Deuxième étape – Développement du plugin

Comme je disais précédemment, mon but de pouvoir rassembler l’URL de tous mes onglets ouverts de la fenêtre courante dans le même document.

La seule modification que j’ai eu à faire au canevas initial a été d’ajuster le code Javascript dans le fichier popup.js.

Sommairement, ce code récupère de l’appel à la fonction chrome.tabs.query() une liste, sous la forme d’un tableau, des onglets.

Par la suite, il suffit de les parcourir dans une boucle pour ainsi récupérer leur URL. C’est ainsi que je popule la liste à puce finale.

Résultat final

Au final, le résultat n’est peut-être pas très beau mais c’est fonctionnel. Le but est atteint.

De cette façon, je peux maintenant regrouper, d’un seul clic, les liens que j’ai récupéré pour mes recherches.

Firefox 16 – À la découverte de la nouvelle ligne de commande

En avril dernier, j’ai écrit au sujet des nouvelles fonctionnalités d’inspection offertes par la version en cours de développement de Firefox.

Dans cet article, la fonctionnalité permettant d’afficher en trois dimensions la structure HTML de votre site. À ce moment là, j’étais assez étonné de retrouver cette fonctionnalité dans le navigateur.

Depuis ce temps, l’équipe de développement a continué à améliorer et ajouter des fonctionnalités à l’inspection de documents du navigateur.

La fonctionnalité qui a attiré mon attention est l’ajout d’une interface agissant comme une ligne de commande permettant d’interagir avec le navigateur. Cette fonctionnalité est nommée, en anglais, GCLI (l’acronyme pour Graphical Command Line Interface). Je crois bien qu’il est inutile de procéder à une traduction française.

Le principal but de cet ajout est d’éviter, le plus possible, de manipuler la souris lors qu’il est temps de faire du développement web. Je crois beaucoup en ce concept.

À titre de mise en contexte, il a été déterminé, dans une recherche financée par Apple, que l’utilisation du clavier était significativement plus rapide la souris pour une même opération.

Le besoin pour cette fonctionnalité, à mon avis, est bien présent pour le développement web. Êtes-vous en mesure d’énumérer les étapes nécessaires pour l’inspection d’un élément dans une page web?

  1. Prendre votre souris à une main
  2. Positionner votre curseur au niveau de l’élément en question
  3. Clic droit sur celui-ci
  4. Sélectionner l’élément de menu « Inspecter cet élément« 

Il s’agit d’une opération que nous répétons à multiple reprises à chaque jour. Le tout est long, fastidieux et répétitif.

Utilisation

Le GCLI est activé à l’aide du raccourcis clavier SHIFT-F2 ou par le menu contextuel Web developer > Developer Toolbar.

Il y a plusieurs commandes qui sont à votre disposition afin d’y accomplir le travail que vous avez besoin. En tout temps, vous pouvez y taper la commande help afin d’avoir la liste des commandes disponible pour exécution.

Par exemple, pour y consulter l’aide sur l’utilisation de la commande Resize, il suffit de taper help resize.

La syntaxe des commandes à utiliser est très bien balisée. En tout temps, il y a une aide visuelle qui permet de visualiser les paramètres à compléter pour une commande donnée.

Il est à noter, qu’en tout temps, la complétion de syntaxe est présente afin de vous aider à écrire vos commandes.

Exemples

Voici quelques commandes que j’ai trouvées intéressantes et que je crois pouvoir utiliser dans mon flux de travail quotidien.

Inspection d’un élément

Par exemple, la balise H1 de ce mon blogue se retrouve de la façon suivante : inspect #site-title

Redimensionnement de la taille visible du navigateur à une taille précise

resize to 320 480

Redimensionnement à la taille régulière

resize off

Gestion des cookies

cookie list

cookie set MonCookie 1

cookie remove MonCookie

Replacer le contenu d’un élément spécifique

pagemod replace « frenchcoding » « French Coding » true « a » « h1 » false true 

Ou simplement : pagemod replace « frenchcoding » « French Coding »

Prendre une copie d’écran de la page courante

screenshot page.png 0 true