Archives mensuelles : août 2013

Partageons nos recettes IFTTT

IFTTT est de ces services web créé sur une idée vraiment simple. Être la colle qui permet de lier les données des différents sites web que vous utilisez. Sans trop d’efforts, le web va travailler pour vous.

Vous serez impressionnés, je vous le dis. IFTTT est basé sur un concept où vous pouvez exécuter une tâche périodiquement. Une tâche est une recette composée d’un arbre décisionnel à une seule branche : If This Then That. Vous devinerez que c’est avec cette phrase que l’acronyme IFTTT est construit.

Sauvegarder les photos prises à l’aide d’Instagram à Dropbox, recevoir un message texte lorsqu’il pleut ou même recevoir un courriel avec le pointage de la dernière partie de votre équipe de Baseball préférée. Tout cela est possible, il suffit d’y configurer une recette et d’autoriser les accès à vos différents comptes.

Au total, il s’agit de 68 canaux que vous pouvez interrelier entre eux. Cela fait beaucoup de possibilités d’automatisations.

Ce qui m’amène à partager ma liste des cinq recettes préférées. Je me sers principalement d’IFTTT pour créer des archives de mes contenus et pour faciliter l’échange de contenu entre différents services que j’utilise.

  1. Archiver les contacts de mon iPhone à une feuille de calcul Google
  2. Envoyer les articles sauvegardés dans Feedly à Instapaper
  3. Enregistrer les photos prises par Instapaper dans un répertoire de mon Dropbox
  4. Enregistrer les photos par Facebook dans un répertoire de mon Dropbox
  5. Enregistrer dans Instapaper les vidéos YouTube indiqués pour écoute ultérieure

Bonus : vous pouvez même recevoir un SMS pour vous faire rappeler que c’est la fête de votre préférée à l’aide du canal « Date & Time ».

Et vous, est-ce qu’il y a une recette que vous affectionnez en particulier? Je serais intéressé de savoir ce quelle permet de faire

Advertisements

Les liens de la semaine – Édition #43

Développement

.NET

Web

Technologie

Science et autres

Comment mettre à jour la référence de NuGet de son projet Visual Studio

Depuis son arrivée dans nos vies vers 2010, NuGet est devenu un incontournable pour les développeurs .NET. Les choses sont maintenant ainsi faites. Vous ne vous souvenez probablement pas de la dernière fois où vous êtes allé télécharger manuellement une librairie pour l’intégrer à votre projet.

NuGet est tellement intégré que c’est devenu un automatisme. À la recherche d’une librairie? Le premier réflexe doit être de passer par NuGet à partir de Visual Studio afin de voir si quelque chose existe déjà à ce sujet. La même chose s’applique pour les extensions pouvant être ajoutées à Visual Studio. NuGet est probablement votre premier et dernier arrêt.

Ceci étant dit, l’intégration de NuGet est basée sur certains principes. Son utilisation est tellement simple et conviviale qu’il ne sert à pas grand-chose d’y porter attention.

Jusqu’au moment où vous tomberez sur des messages d’erreur du genre lorsque vous compilerez votre projet pour la première fois et que NuGet tentera de télécharger les librairies manquantes.

nuget-schema-version

Le message d’erreur en soi est très clair. La version de NuGet que vous avez en ce moment est incompatible avec le format du fichier de spécification de la librairie en question. En termes clairs, personne ne peut rien faire pour vous à ce moment-ci.

La solution est sous votre nez

Au moment d’écrire ceci, la version courante de NuGet est 2.6. En passant régulièrement par la fenêtre d’ajout de librairies de Visual Studio, vous êtes invités régulièrement à mettre à jour NuGet. Cela est une excellente initiative de votre part. Mettre à jour votre système contribue à garder tout le monde heureux.

Or, par sa conception, lorsque vous activez la récupération des librairies lors de la compilation initiale de votre projet, NuGet ira placer un répertoire .nuget à la racine de votre solution. C’est de cette façon que NuGet est en mesure de s’exécuter afin de réaliser sa petite besogne.

Il s’avère que, une fois que ce répertoire et son contenu sont mis en place, il n’est plus mis à jour à moins que vous interveniez. C’est de là que provient l’idée à la source de ce billet.

La solution facile est la suivante :

  1. Retirer le dossier .nuget de votre solution
  2. Supprimer le répertoire .nuget de la racine de votre solution
  3. Dans Visual Studio, à partir de l’explorateur de solution, à l’aide d’un clic droit sur la solution, cliquer sur le menu « Enable package restore ».
  4. Allez prendre de l’air afin de réduire votre stress.

C’était pourtant si simple!

Une alternative est encore plus simple, mais comporte une certaine faiblesse. Vous pouvez exécuter, à partir de votre répertoire .nuget, la commande suivante : nuget.exe update -self. Le point faible étant que, si le fichier nuget.targets est modifié dans une mise à jour, celui-ci ne sera pas mis à jour.

C’est tout pour cette fois-ci!

Les liens de la semaine – Édition #42

Développement

Web

.NET

Technologie

Science et société

Mes trucs pour réduire le stress

La journée commence. Vous avez trois livrables hautement importants à livrer qui sont en retard.Le voilier solitaire.

Pouf! Après un appel téléphonique ou deux, il est déjà l’heure du dîner.

Au retour du dîner, un site à haute visibilité est actuellement hors ligne et il faut mettre les bouchées doubles afin de le remettre sur les rails.

Une rencontre plus tard, il est déjà 17h. Tout juste à temps pour aller à la garderie récupérer la marmaille.

Est-ce que cela ressemble à une sorte de caricature de votre journée, en tant que développeur? De près ou de loin, j’imagine que vous avez déjà expérimenté cette situation-là pendant une période plus ou moins longue. Ces situations vont en résulter en une réaction à la fois physique ou psychologique appelée le stress.

Une exposition trop longue à un stress de façon continue peut générer une multitude de réactions chez l’humain. En particulier, il est question d’anxiété des réactions musculaires et même la dépression. Pour mener une vie saine, il faut apprendre à bien gérer son stress afin de laisser une chance à son cerveau de retrouver un état de calme afin de repartir une journée du bon pied.

Activité physique

Dépenser de l’énergie suite à une journée de travail ou avant de la commencer est la meilleure façon de se libérer la tête. Cela est encore plus d’actualité depuis que notre mode de vie s’est énormément sédentarisé.

Le corps humain a quand même été conçu il y a environ 200 000 années. À une époque où la télévision et le iPhone n’existaient pas. C’était aussi l’époque où l’espèce était plus en danger qu’à la nôtre. Ce que je veux dire c’est que nous sommes pourvus d’un système physique permettant de chasser le mammouth pour nourrir notre famille alors qu’on végète sur le divan à regarder ses actualités Facebook.

Durant les sept dernières années, j’ai joué au hockey cosom une ou deux fois par semaine. Ce n’était pas assez à mon goût pour arriver à mes fins. Depuis maintenant quelques mois, je me suis initié à la course à pied. Je sors courir environ quatre fois par semaine. Généralement, le matin avant d’aller travailler. Je vous le dis, c’est une excellente façon de partir sa journée

Occuper le temps libre

L’ennui est le pire des ennemis pour une personne qui se sent stressée. En fait, c’est lorsque vous ne faites rien que les pensées préoccupantes générant du stress ou de l’angoisse vont arriver vous tourmenter.

L’effet est bien simple. Il faut trouver des activités pour s’occuper l’esprit. Moi, c’est ce blogue, car l’écriture m’occupe quelques heures par semaine. Mon exemple en est un parmi tant d’autres. Vous pouvez avoir un projet de construction, lire un livre, ou même faire du bénévolat si cela vous anime. L’essentiel est d’avoir quelque chose à faire.

Décrocher du travail

Il n’y a pas que le travail dans la vie. Il s’agit d’un détail important à se souvenir. Votre supérieur ne vous aimera pas moins pour autant, sachez-le.

Je sais qu’il n’est pas facile de décrocher du travail. Une multitude de situations vont faire que vous aurez des pensées pour vos projets professionnels en cours. Toutefois, dans la mesure du possible, il faut tenter de décrocher de ces situations. Cela se fait en combinaison avec le point précédent notamment.

D’ailleurs, considérez cela sous cet angle. Le principal gain à décrocher des préoccupations du bureau est que vous vous donnerez du recul sur celles-ci. Ce recul va assurément vous donner la perspective nécessaire pour revenir à la charge avec plus de vigueur. Pensez-y!

Le sommeil

Lorsqu’il est temps de penser à la réduction du stress, un sommeil de qualité doit être prioritaire.

Tout le monde a des besoins de sommeil différents. Il n’y a pas de règle applicable à tous. Ceci étant dit, un être humain devrait espérer dormir environ six à huit heures de sommeil par nuit afin d’être pleinement reposé.

Dans cette optique, il est impératif de trouver une routine vous permettant d’atteindre le sommeil dans un délai raisonnable. Pour tomber endormi rapidement, la technologie est bien souvent le pire ennemi. Au moins 30 minutes avant d’aller au lit, le téléphone portable ou l’ordinateur ne devrait pas être utilisé. Vous ne trouverez pas votre sommeil sur internet, n’est-ce pas?

L’ordinateur a l’effet pervers de stimuler votre système nerveux. Repensez à l’homme préhistorique qui chassait le mammouth. Lui, il n’avait pas internet pour se divertir. Lorsque le soleil était couché… il dormait!