Archives mensuelles : avril 2014

La qualité la plus importante pour un développeur web

Si vous deviez nommer la principale qualité qu’un médecin doit avoir, à part les réponses faciles comme la compétence, qu’est-ce que serait celle-ci?

Vous seriez tenté de répondre des réponses comme:

  • Bonne humeur
  • Ponctualité
  • Précision des diagnostics

Et vous pourriez en énumérer encore quelques-unes, j’en suis certain. Il serait, toutefois, relativement improbable que vous répondiez quelque chose concernant la qualité du maniement de son stéthoscope.

Après tout, on s’en balance un peu de son maniement du stéthoscope. Ce qui est important, avant tout, pour un médecin est la qualité du service qu’il rend à la population. Si les gens sont plus heureux en sortant du bureau du médecin, c’est tout ce qui compte.

Le développeur web

En dix ans de vie active sur le marché du travail, je dois avouer que nous sommes à une drôle d’époque. Les choses évoluent très rapidement. À mon avis, la nature même du développeur web est en pleine transformation.

À une certaine époque, disons vers 2008, les rôles et responsabilités des artisans du web étaient tranchés au couteau. Soit que tu étais un développeur ou tu étais intégrateur web.

Dans le cas d’un site ASP.NET, le rôle de l’intégrateur web était surtout de faire la mise en page du site, car la majorité des fonctionnalités d’interactivité étaient assurées par ASP.NET. Le développeur .NET avait donc la majorité des responsabilités.

Jusqu’à récemment, il pouvait y avoir un ratio programmeur/intégrateur assez élevé sans problèmes. Il ne faut pas être dupe, la tendance est à la renverse. Ceci s’explique principalement par le niveau grandissant de responsabilités dans le développement côté client.

Un exemple criant de vérité est le cas des librairies comme AngularJS qui permettent la mise en place d’interfaces interactives côté client avec très peu d’interactions avec le serveur. Le développement côté client se démocratise de plus en plus.

La polyvalence

swiss_army_knife1[1]

L’atout principal d’un développeur web est sa capacité à réduire la taille de la zone grise qui le sépare encore les autres corps de métier qui sont mis à contribution pour le développement d’un site web.

Par exemple, un intégrateur web pourrait se porter volontaire pour faire une portion d’un design pour une nouvelle section du site. Le développeur pourrait contribuer à la mise en place de certaines portions de JavaScript pour l’animation d’un carrousel, par exemple.

Tout revient à la polyvalence des individus pour  la réalisation d’un projet. La règle est assez simple. Plus les individus sont en mesure de s’impliquer dans des sphères à l’extérieur de leur zone habituelle, meilleure sera la capacité de livraison de l’équipe. La vélocité de l’équipe sera améliorée.

Dans le contexte de l’agilité, lorsqu’il est question d’améliorer la vélocité de votre équipe, c’est votre propriétaire de produit qui en sera heureux. De la mélodie à ses oreilles.

Advertisements

Un aperçu des nouveautés de .NET suite à la conférence Build

Depuis 2011, la conférence Build est un événement organisé par Microsoft destiné aux développeurs pour les différentes plateformes de la compagnie.

Il faut s’imaginer la conférence Build comme le World Wide Developers Conference (WWDC) présenté par Apple. Toutes les nouvelles annonces concernant le développement avec les outils Microsoft y sont faites à l’occasion de cette conférence.

Bref, si vous gagnez votre pain avec .NET, vous devriez vous y intéresser sérieusement. Cette année n’a pas fait exception. Voici un petit résumé des nouveautés annoncées.

Fondation .NET

Une image vaut mille mots.

BkT9oBcCQAAHIAV

La Fondation .NET fera l’intendance des projets mentionnés dans cette image. En mots clairs, vous pouvez aller consulter librement le code pour ASP.NET Web API ou même Entity Framework. Étant donné qu’il s’agit d’un projet open source, vous pouvez même y contribuer du code! 

Compilateur C# Roselyn ouvert

Dans les projets qui sont pilotés par la Fondation .NET, il y a la plateforme, nouvelle génération, dédiée au compilateur .NET. Le projet est aussi communément appelé Roslyn.

Le principal intérêt pour cette plateforme est de pouvoir comprendre comment l’analyse du langage C#. Pour vous donner une idée des possibilités, Microsoft a mis en place un site vous permettant d’explorer le code du framework .NET.

WinJS

D’emblée, œuvrant dans le domaine du développement web, je peux affirmer que j’entrevois avec un peu de scepticisme dans la mise en place de solutions web utilisant WinJS. La compétition est assez féroce dans le domaine de la librairie et des outils permettant d’animer un site web.

D’un autre côté, je me dis que WinJS peut aussi être une source d’innovation. Qui sait?

En résumé, WinJS vous permet de mettre en place des interfaces web en reprenant les concepts visuels propres à la sauce Windows 8. Comme les autres projets pilotés par la Fondation .NET, vous avez entièrement accès au code source. Il s’agit aussi de la librairie qui alimente les applications Windows 8 développées en HTML 5 et CSS.

Le bonus à ceci est que vous pouvez aussi avoir un exemple des possibilités de WinJS sur http://try.buildwinjs.com/.

Changements à C#

En plus des changements aux différents projets maintenant ouverts par Microsoft, un aperçu de la prochaine évolution du langage C# a été annoncé. Trois fonctionnalités sont résumées en quelques lignes de code.

  • Assignation d’un constructeur primaire
  • Création de propriétés automatiques
  • Référencement de classes statiques

Bonne fête French Coding: deuxième anniversaire!

Le 12 avril prochain est la date de naissance de ce blogue. Bonne fête à moi-même!

crazy-kid-birthday-gif[1]

J’ai envie de réécrire la même chose que j’ai écrite l’an passé. Écrire sur ce blogue me permet d’expérimenter et de réfléchir sur un paquet d’idées.

Sans blague, j’ai énormément de plaisir à le faire. Ce qui me fait encore plus planer, c’est ce graphique:

visites-fc

Ça, c’est l’importance qu’accordent les visiteurs à mon travail. Le nombre croissant de visites est le meilleur cadeau que je puisse recevoir. Ça fait chaud au cœur. Merci.

À quelques reprises, j’ai eu envie de prendre une pause ou de simplement arrêter. Que mon temps était mieux investi ailleurs. À tous les coups, après une journée ou deux, je retourne à l’écriture. L’écriture finit par être quelque chose qui me chatouille les doigts. Il y a toujours quelque chose à découvrir, à documenter.

Découvrir, documenter. C’est ça la raison d’être de French Coding. Après deux ans, j’aime encore plus qu’au départ écrire!

En plus, je trouve que mon français écrit s’est amélioré.

Il y a une chose que je répète souvent à mes amis au sujet de ce blogue. Trop souvent on voit des gens partir un blogue sur un coup de tête et le laisser à l’abandon après un ou deux billets. C’est la dernière chose que je souhaitais avec cette aventure.

Principalement parce qu’il s’agit d’une trace à l’encre indélébile sur le web et surtout parce que je ne suis pas du genre à commencer quelque chose sans le finir.

Statistiques en vrac