La rétrospective de l’année 2014 de French Coding

J’aime bien l’idée de faire une rétrospective annuelle. Je crois qu’il est important de faire un point d’arrêt périodiquement afin d’avoir une vue d’ensemble de l’évolution de son projet. Alors, je profite de cette période pour faire la rétrospective du Nouvel An de French Coding.

En quelques mots, pour moi French Coding est devenu un élément central dans ma vie. Ce projet me permet de mettre en mots ce que j’apprends sur les différents sujets qui me passionnent. Cette année aura été l’année de la technologie et de la course à pied.

Sans plus attendre, voici mon année!

Dans le rétroviseur

L’an passé, je m’étais avancé trois objectifs: trouver un meilleur logo et thème pour le blogue, m’impliquer dans l’open source et doubler les statistiques pour le lectorat de French Coding.

Les deux premiers objectifs n’ont pas été atteints. Pour ce qui est du thème, j’ai fait mes recherches sans rien trouver de vraiment excitant. J’ai préféré garder mes vieilles chaussettes que d’y aller pour une paire de chaussures inconfortables. D’ailleurs, j’aime l’apparence de ce thème pour le format mobile. C’est comme ça.

Par contre, en ce qui concerne l’objectif de doubler le lectorat, une image vaut mille mots!

statistiques-2014

En plein dans le mile! 11 sur 10! Cette année, le nombre de visites à ce blogue a plus que doublé pour atteindre presque la barre de 30 000 vues. J’en suis très fier. Surtout que je n’y ai pas porté une attention particulière dans le courant de l’année. Cool, hein?

Ce que j’ai retenu de mon année

  • Continuité de l’horaire de publication bihebdomadaire
  • Participation à deux demi-marathons

J’ai parlé un peu de ma passion pour la course à pied sur ce blogue. Au début, la course à pied s’est révélée comme une façon de faire sortir de l’énergie et du stress accumulé. Là où j’en suis, la course est devenue une partie centrale de ma routine quotidienne. J’en ai besoin pour garder cet équilibre entre la famille et le travail. Quand je cours, c’est uniquement avec moi-même.

Depuis quelques semaines, toutefois, j’ai un peu plus de difficultés à trouver de l’inspiration. Je sais qu’en 2015 je dois trouver une façon de corriger le tir là dessus. Une des choses qui doit arriver pour corriger cela est de me remettre à me fixer un horaire d’écriture. J’ai été un peu paresseux dernièrement sur ce plan.

2014 en statistiques

Les visites sur le blogue ont doublé. Est-ce que les statistiques de visite peuvent en dire plus?

D’ailleurs, si vous êtes curieux, vous pouvez aussi consulter le résumé de l’année de French Coding produit par WordPress.

En regardant par en avant

L’année qui va commencer sera celle du troisième anniversaire de French Coding. Je suis très fier de cette réalisation.

Ce que je me souhaite le plus avec ce projet c’est de la continuité. Continuer à découvrir et à partager avec mes lecteurs. Lecteurs qui, d’ailleurs, sont de plus en plus nombreux à venir tous les jours lire ce que j’ai à écrire.

Le principal défi que je dois relever est celui de la gestion du temps. Pour continuer ce beau projet, je dois prendre le temps d’écrire et de cesser d’arriver le mardi soir pour publier un billet le mercredi matin.

Côté apprentissage, je souhaite pouvoir découvrir de nouveaux horizons en apprenant d’autres langages web. J’ai toujours été très clair. Je suis un développeur web ASP.NET et C#. Alors, la principale question que je souhaite répondre c’est: à quoi ressemble le monde du développement web à l’extérieur de .NET? J’ai bien hâte de me lancer là-dedans.

Un autre projet que je souhaite est, encore une fois, l’implication dans un projet Open Source. J’ai encore les mêmes ambitions que celle de l’an passé à ce sujet. Voir du code d’autres développeurs est une très belle façon d’apprendre de nouvelles techniques de développement.

Mes souhaits

En cette veille du Nouvel An, à tous ceux qui auront pris le temps de lire ceci, je me permets de vous souhaiter les meilleurs vœux pour l’année 2015. Réalisez vos projets, geekez autant que possible. Paix!

Bonne et heureuse année à tous!!

Advertisements

4 avis sur « La rétrospective de l’année 2014 de French Coding »

  1. sarrazinc dit :

    Bravo pour avoir doublé ton nombre de lecteurs!
    Bonne année 2015 à toi aussi!

  2. Frédéric Joanis dit :

    Je te lance un défi pour voir la programmation d’un angle complètement différent : apprendre elm (http://elm-lang.org/), un language fonctionnel réactionnel.

    Avant de continuer, il faut faire un petit détour et écouter cette vidéo Brett Victor : Inventing on principles qui a changé ma façon de concevoir la programmation http://vimeo.com/36579366
    Les 35 premières c’est du diamant pur de réflexion sur la programmation. Tu peux arrêter d’écouter ensutie quand il commence à parler de sa vie.

    Cette vidéo a aussi été une inspiration forte pour le langage elm. Tu peux voir une démo de Mario Bros en elm telle que vue dans la vidéo de Brett Vicor. http://debug.elm-lang.org/

    Si tu ne sais pas c’est quoi la prog fonctionnelle, en gros c’est qu’il n’existe aucune mutation de variable. Si tu veux changer quelque chose dans un objet, tu dois créer un nouvel objet (Appelé record en elm). Les avantages sont nombreux, par exemple si tu as les même paramètres en entrées, tu es garanti d’avoir le résultat en sortie. Donc ça devient possible de facilement cacher le retour d’une fonction appelée souvent. Aussi, quand tu veux paraléliser ton code, tu n’as plus de race condition et autre problèmes de threading courant dû aux mutations de variables.

    Elm est un language de développement pour le front end avec pour but de remplacer JS + HTML + CSS. Elm compile dans ces composantes, donc JS/HTML/CSS devient l’assembleur de elm.

    Elm se considère comme un fonctional reactive language. Le reactive c’est comment il gère la composante du temps. Au fil du temps des événements surviendront, soit qu’une touche sera poussée, la souris bouge, etc. Au lieu de faire une mutation de variable de la souris pour changer son x et son y, la mentalité c’est qu’au moment x ta souris était à la position (100,234) et au moment y ta position est au point (123,345). Tous ces événements externes au programme sont appelés des signaux. Dans un language OO, on aurait juste fait mouse.position = (123,345) et le (100,234) aurait été oublié à tout jamais. C’est ce reactive qui permet d’avoir le debugger comme Mario bros.

    J’ai beaucoup lu sur le sujet et c’est ma résolution de l’année d’écrire au moins un petit jeu dans ce language. Je prévois faire un tableau de chicken invaders.

    Si tu veux étendre tes horizons en web, c’est dur d’aller plus loin de ce que tu connais!

  3. […] dit que je voulais faire autre chose que du web avec .NET. J’avais même reçu une suggestion de jeter un coup d’oeil à Elm. L’idée était bonne (et l’est encore, d’ailleurs. Merci, […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :