S’éclater avec Google Deep Dream

Connaissez-vous Google Deep Dream? Il s’agit du nom donné à une technologie fascinante qui a donné lieu à des avancées remarquées dernièrement. En particulier pour l’identification d’images et de reconnaissance de la voix.

Ce qui est particulier avec Deep Dream est l’algorithme utilisé pour alimenter l’engin. Question de citer Wikipédia : un réseau de neurones artificiels est un modèle de calcul dont la conception est très schématiquement inspirée du fonctionnement des neurones biologiques.

Vous l’avez lu. Deep Dream est basé sur une technologie inspirée du fonctionnement humain. Pour faire simple, il s’agit d’un algorithme qui apprend et classifie selon les différents intrants qui sont mis à sa disposition grâce à des calculs statistiques. C’est par là que s’en va le futur!

Deep Dream, grâce à ses images psychédéliques, a donné un peu de popularité au concept de réseau de neurones artificiel. Cependant, il ne s’agit pas d’un concept nouveau. Ces algorithmes sont déjà utilisés dans divers champs d’application comme à la bourse ou même en météorologie.

L’autre facteur qui a donné de la visibilité à Deep Dream est la possibilité d’exécuter le code sur sa propre machine. La plateforme est basée sur un framework de Deep Learning nommée Caffe. Vous vous doutez surement que je n’ai pas résisté à la tentation de l’exécuter sur ma propre machine, n’est-ce pas?

Installation de Deep Dream

Le plus simple pour exécuter Deep Dream à partir de votre propre ordinateur est d’avoir recours à une machine virtuelle Linux qui exécutera Docker pour héberger le nécessaire.

Dans le cas où vous ne connaissez pas Docker, il s’agit d’une plateforme de virtualisation d’applications qui fonctionne sous le concept de conteneurs partageant les ressources du système hôte. Vous trouverez plus d’informations au sujet de Docker ici.

Le principal avantage que j’ai trouvé à avoir recours à Docker est d’avoir accès à des conteneurs préparés par la communauté que vous pouvez utiliser pour vos besoins.

Alors donc, dans l’ordre, pour exécuter Deep Dream sur votre machine vous devez:

À partir de cet instant, vous avez Docker sur votre machine virtuelle Linux. Cependant, ce n’est qu’un début, car vous devez maintenant mettre en place un conteneur Docker avec tout ce qu’il faut pour Deep Dream.

Pour configurer un conteneur Docker pour Deep Dream, j’ai eu recours aux instructions de Ryan Kennedy:

  • S’assurer que Docker est en fonction : sudo service docker start
  • Exécuter la commande docker pull ryankennedyio/deepdream
  • Attendre
  • Attendre
  • Attendre
  • Démarrer le conteneur avec la commande: docker run -d -p 443:8888 -e « PASSWORD=password  » -v /docker:/src ryankennedyio/deepdream

Voilà! Vous avez maintenant accès à Deep Dream à partir de votre machine virtuelle Linux. C’est bien beau Docker mais comment y accéder? Il y a quelques détails que vous devez savoir à partir de cet instant.

Notes sur la commande docker run

Afin de vous sauver quelques recherches sur la signification des arguments envoyés à la commande docker run, voici un résumé de ce que vous devez savoir.

  • L’argument -p 443:8888 redirige les requêtes faites au port 443 (HTTPS) vers le port 8888
  • Le mot de passe pour accéder à votre conteneur est « password »
  • À partir de votre conteneur, le dossier « /src » sera mappé au dossier « /docker » de l’hôte. Ceci veut dire que c’est dans ce dernier que vous devrez déposer vos propres images.

Récupérer l’adresse IP locale de votre conteur Docker

Lorsque vous démarrer un conteneur Docker, un identifiant unique lui est associé. Prenez-le en note et exécuter la commande sudo docker inspect <CID> | grep IPAddress | cut -d ‘ »‘ -f 4 où <CID> est l’identifiant unique.

Dans le cas où vous n’avez pas noté cet identifiant, vous pouvez le récupérer avec la commande sudo docker ps vous aurez maintenant dans la colonne « NAMES » l’identifiant unique en question.

 

deepdream

Une fois que vous aurez trouvé votre adresse IP accédez-y en tapant l’URL suivante: https://IP:8888/tree. Félicitations! Vous pouvez maintenant exécuter Deep Dream en cliquant sur dream.ipynb.

Quelques rêves

J’ai fait quelques Deep Dream depuis que j’ai procédé à ma propre installation de docker. Je vous laisse contempler le résultat. Pour vous donner une idée, ces images sont toutes basées sur mon image de profil Twitter.

Faites de beaux rêves!

Advertisements

Un avis sur « S’éclater avec Google Deep Dream »

  1. […] Copier le contenu du dossier /Models/ dans /deepdream (le répertoire où vous avez mappé le répertoire /src dans la commande de démarrage du conteneur Docker dans les instructions du précédent billet) […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :