Le mystérieux cas de la navigation à la définition de vues ASP.NET MVC défectueux

Vous vous souvenez de mon mystérieux problème de coloration syntaxique dans mes vues ASP.NET MVC? Il s’avère que je n’avais pas tout dit à ce sujet.

En plus du problème que j’ai précédemment mentionné avec mes vues MVC, un nouvel irritant s’est ajouté suite à cette mise à jour à MVC 5.2. Le raccourci clavier me permettant de naviguer directement, à partir d’un contrôleur, à une vue avait disparu.

resharper

Oui, oui! Disparu! Pouf! Je n’étais simplement plus capable de l’utiliser. Misère!

Au minimum, ce que je pouvais affirmer de cette situation c’est que la fonctionnalité était fournie par l’extension ReSharper. Comme il n’y a pas de fumée sans feu. Je me doutais bien que la situation était produite par la mise à jour à MVC 5.2 et que ReSharper ne devait pas le digérer correctement.

Ceci étant dit, avant de crier au loup, j’ai été faire mes devoirs. Au moment que la situation s’est produite, j’avais la plus récente version de ReSharper installé sur mon poste et la totalité de mes extensions était à jour (par le menu Outils\Extensions et mises à jour). Alors, d’où pouvait donc provenir le problème?

La mise à jour manquante

Avant tout, je dois avouer que, une fois que j’ai trouvé la solution. Ma réaction a été celle-ci:

Cette fonctionnalité de ReSharper est possible grâce à un mécanisme appelé External Annotations. Cela permet à ReSharper de faire de l’analyse sur des bouts de codes spécifiques.

Or, pour chaque nouvelle version d’ASP.NET MVC, ces annotations doivent être mises à jour. Mais par où passe-t-on pour avoir cette nouvelle version des annotations?

Dites bonjour au gestionnaire d’extensions de ReShaper!

resharper-extensions

Remarquez qu’il s’agit de la même interface que pour le gestionnaire d’extensions de Visual Studio, mais utilisé spécifiquement pour ReSharper. C’est à cet endroit que vous pouvez y mettre à jour vos annotations externes et même installer d’extensions supplémentaires.

J’espère que vous aurez appris quelque chose en lisant ceci et que ce sera utile à quelqu’un!

Les liens de la semaine – Édition #89

Développement

.NET

Technologie

Web

  • GifMe.io, un outil à garder à proximité si vous aimez autant que moi les fichiers gif.

Science et autres

Le mystérieux cas de l’intellisense défectueux dans mes vues ASP.NET MVC

Depuis un certain temps, je travaille sur un nouveau projet. Le projet en soi, n’a rien de particulier. Il s’agit d’un site web corporatif très normal, utilisant ASP.NET MVC 5 et développé en utilisant Visual Studio 2013.

Je vous le promets. Peu importe l’angle avec lequel vous regardez ce projet, il n’y a rien de plus normal. En bref, c’est business as usual côté développement.

Malgré que ce projet est tout ce qu’il a de plus normal au monde, lorsque j’y développe des fonctionnalités dans les vues ASP.NET MVC quelque chose ne tournait pas rond. Toutefois, j’ai été un bon bout de temps à ne pas être en mesure de mettre le doigt sur la source de ce qui affectait une très petite fonctionnalité de l’éditeur de vues ASP.NET MVC.

mvc-intellisense-bug

Voici le problème en pleine action! Le voyez-vous? Il n’est pas très subtil dans le premier et il y a clairement quelque chose qui ne tourne pas rond dans le deuxième.

Ce que mentionne la deuxième prise d’écran est que l’analyseur de syntaxe Razor est incapable de comprendre ce que signifie l’élément HTML List<ProductsViewModel>. Louche, n’est-ce pas? Ce qui m’a longtemps laissé songeur est que le message d’erreur est seulement un symptôme et non pas un indicateur d’une solution possible.

À un fichier d’une solution

Au moment que je m’y attendais le moins, l’un de mes coéquipiers m’annonce qu’il a trouvé une solution à ce fichu de problème. Il s’avère que le fichier web.config situé dans le dossier Views n’était pas ajusté pour la version d’ASP.NET MVC que nous utilisions.

Comme je disais en préambule, le « très normal » projet avait été démarré en utilisant la version 4 d’ASP.NET MVC et il a été mis à jour à la version 5 en cours de route. Impossible de se souvenir ce qui a pu se passer. La piste la plus plausible est que le processus de mise à jour s’est égaré en cours de route.

En bout de compte, il s’agit d’un problème relativement mineur, mais il m’a obsédé pendant quelques jours. Je suis très content d’en avoir vu la fin!

La leçon de l’histoire est la suivante: le fichier web.config du dossier /Views est très important dans le fonctionnement de l’affichage de la coloration syntaxique de Razor. Assurez-vous qu’il soit mis à jour si vous mettez à jour votre projet à ASP.NET MVC 5.

À titre de référence, voici une copie du fichier pour MVC 5.2. Vous devez remplacer le contenu de la ligne 19 avec votre namespace.

Qu’est-ce que les T4 Templates?

Il y a de ces petits bouts de technologie où vous vous dites que vous devriez prendre plus de temps pour y faire le tour. Un de ces cas est la création de fichiers générés à l’aide de gabarits T4.

Qu’est-ce qu’un gabarit T4? En premier lieu, T4 est l’acronyme de Text Template Transformation Toolkit. Il s’agit d’un module permettant la génération de texte basé sur des gabarits programmés. C’est exactement par là notion de gabarits programmés qui rend les T4 intéressants.

Vous avez une idée des possibilités à portée de main? Vous pouvez programmer des gabarits à l’aide de tout l’arsenal que vous offre le langage C#. C’est à dire, par exemple, générer des fichiers de code, basés sur une requête de base de données, que vous pourrez compiler par la suite afin de réduire le temps de transcription de propriétés.

Cette technique est présente dans le monde .NET depuis déjà un bon moment. Vous vous souvenez qu’ASP.NET MVC génère automatiquement le contenu d’une vue fortement typée sur un modèle? Hé bien, cette fonctionnalité est justement basée sur les T4.

Le système des T4 en un seul exemple

Quoi de mieux qu’un bout de code pour illustrer ce qu’il est possible de faire avec les T4. Avant tout, il faut savoir qu’il y a deux types de gabarits:

  • Run-Time: génère du code qui est basé sur le gabarit que vous aurez écrit. Notamment, cela permet de compiler votre gabarit et de le référencer par programmation.
  • Texte: ce qui sera généré sera un simple fichier texte.

Ceci étant dit, mon exemple sera basé sur le modèle du gabarit de fichier texte afin de garder ça simple.

Une fois généré, ce gabarit va écrire les chiffres 0 à 10 sur une ligne individuellement.

Votre imagination est la seule limite

La première utilisation des gabarits T4 à considérer est l’échafaudage de code comme le fait déjà ASP.NET MVC. À chaque fois que vous devez copier/coller du code ou même dupliquer une structure en faisant varier le nom, l’utilisation des gabarits T4 serait à considérer.

L’exemple d’ASP.NET MVC de l’utilisation des T4 est super pertinent, car ce n’est pas seulement les fichiers de code C# qui peuvent être générés automatiquement. Vous pouvez penser aussi à générer des vues automatiquement, par exemple, et ce n’est pas tout! Vous pouvez même personnaliser les gabarits qui sont livrés avec MVC.

Il est difficile de résumer l’utilisation des gabarits T4 en quelques paragraphes. L’engin est puissant et permet d’accomplir beaucoup et d’en tirer beaucoup de bénéfices dans la mise en place de solutions logicielles .NET. Je crois que cela vaut la peine d’être exploré dans beaucoup de situations. Profitez-en, c’est gratuit!

Sources

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 324 autres abonnés