Archives mensuelles : septembre 2014

Les liens de la semaine – Édition #99

Développement

.NET

Technologie

Science et autres

 

 

 

 

Advertisements

Le mystérieux cas de l’espace occupé dans mon c:\windows\temp

La semaine dernière, j’ai vécu une aventure étrange avec mon ordinateur personnel. En bout de compte, c’était assez mineur comme problème. Il s’avère que mon disque dur principal était rempli à capacité. Un disque dur trop plein. C’est arrivé aux meilleurs d’entre nous, n’est-ce pas? Toutefois, il s’agit de l’épisode dans lequel cet épisode a eu lieu qui a été très étrange dans mon cas.

Mise en contexte: au printemps passé, j’ai renouvelé mon ordinateur de fond en comble. Tout y est passé. En y incluant l’achat d’un disque dur SSD Crucial M500 de 240 gigaoctets.

L’histoire

Donc, pour faire simple, je me lève un matin et, comme je disais dans le paragraphe précédent, mon disque dur est plein à ras bord. Dans un élan de panique, je lance une première fois l’application WinDirStat et il indique qu’il y a uniquement environ 48 gigaoctets d’utilisés sur mon disque. C’est à ce moment où j’ai commencé à être stressé, car Windows et WinDirStat m’indiquaient un message différent.

Malheureusement, j’aurais aimé avoir pris une capture d’écran. Au moment que cela s’est produit, prendre une copie d’écran était ma dernière priorité. Mais vous devez me croire! Ça s’est vraiment passé ainsi!

Une des théories qui me trotte dans l’esprit est que je suis en train d’assister au décès en direct de mon disque dur. Elle semble possible, mais l’idée me parait quand même improbable, car les disques durs SSD ont tendance à crever rapidement lorsque cela doit se produire. Je ne savais pas vraiment quoi en penser.

Alors, je me mets en marche. Ma mission était de libérer de l’espace sur le disque. Après avoir déplacé le contenu du répertoire de quelques applications afin de gagner temporairement quelques gigaoctets, je réalise que l’espace libre sur mon disque continue de diminuer à une vitesse vertigineuse.

À ce moment, les choses sont devenues un peu plus claires. Mes théories étaient les suivantes:

  • un virus ou autre cochonnerie de ce genre
  • un bogue dans l’information affichée par Windows au sujet de mon disque dur
  • une défectuosité matérielle en périphérie de mon disque dur

Afin d’éliminer des pistes, pendant qu’il me restait de l’espace libre, j’ai redémarré mon ordinateur dans l’espoir que Windows affiche une information différente au sujet de l’espace libre sur mon disque dur. Sans succès.

C’est à cet instant qu’une idée de génie me traverse l’esprit. Pourquoi ne roulerais-je pas WinDirStar en mode administrateur? Après tout, je n’ai rien à perdre.

Et c’est là que j’ai vu ceci…

windirstat-admin-full

Vous avez effectivement bien vu! Il y avait 174.6 GIGAOCTETS dans le répertoire c:\windows\temp. Comme c’est indiqué, ils faisaient en moyenne 2.6 mégaoctets chacun. Il y avait donc pas mal de fichiers dans ce répertoire.

Le coupable

De ce que j’ai pu comprendre, il y avait deux phénomènes en cause avec cette situation.

En premier lieu, dans mon cas est que le logging de Windows Installer communément connut sous l’extension .MSI était activé sans mon consentement.

Deuxièmement, mon analyse que quelques fichiers m’ont révélé que Visual Studio 2013 était figé dans une boucle de tentative de réparation de son installation. Il croyait qu’il était brisé et tentait sans cesse de se réparer. Il est possible d’avoir plus d’information sur Microsoft Connect à ce sujet.

Par précaution, j’ai aussi désactivé le logging de Windows Installer grâce à un outil fourni par Microsoft dans le KB2545723.

Depuis ce temps, tout est revenu à la normale.

Heureusement!

Comment installer MongoDB sur son poste de développement

Avez-vous déjà entendu parler de MongoDB? Non? Ce n’est pas très grave, car je vais vous expliquer rapidement. MongoDB est un engin de base de données dans la famille des engins NoSQL.

Dans le cas où vous ne seriez pas familier avec un engin NoSQL, sachez que, dans ce contexte, il n’y a pas de table ou de schéma de structure de données. Les données sont enregistrées dans des structures nommées Documents. Ces documents sont enregistrés sous la forme d’objets JSON par la suite.

La notion de document est la base d’un système NoSQL. Toutefois, sachez que MongoDB est plus que cela. Par exemple, MongoDB offre:

Le principal avantage de MongoDB est qu’il est Open Source. Cela veut dire qu’il est possible de l’utiliser pour vos projets gratuitement. Cool, n’est-ce pas?

Installation de MongoDB

Je compte faire plusieurs billets sur ce sujet. La première étape est d’installer MongoDB sur votre poste. Mon scénario couvre l’installation de MongoDB sur un environnement Windows 8.1.

Avant tout, sachez qu’en référence il y a la documentation officielle de MongoDB pour vous référer. Voici les étapes que j’ai suivies!

  1.  Téléchargez la version de MongoDB pour votre système à http://www.mongodb.org/downloads
  2. Installer dans un répertoire à la racine de votre disque C:\ et utilisez un répertoire sans espaces comme c:\mongodb-2.6, par exemple. Vous vous éviterez des maux de tête ainsi.
  3. Dans le répertoire C:\mongodb-2.6\bin, créez un document nommé mongod.cfg et insérez-y les lignes suivantes:
    • logpath=C:\mongo\data\logs\mongo.log
    • dbpath=C:\mongo\data\db
  4. Création d’un répertoire pour vos bases de données avec la commande md C:\mongo\data\db
  5. Création d’un répertoire pour vos bases de données avec la commande md C:\mongo\data\logs
  6. Pour confirmer que votre installation a bien fonctionné, exécutez la commande c:\mongodb-2.6\bin\mongod.exe –config C:\mongodb-2.6\bin\mongod.cfg.
  7. À ce point-ci, vous devriez être en mesure de vous connecter à votre instance MongoDB sans problèmes en utilisant la commande c:\mongodb-2.6\bin\mongo.exe

mongo-cmd

Bonus – Création d’un service Windows pour exécuter MongoDB en tant que service système

Exécutez la commande suivante: sc.exe create MongoDB binPath= « c:\mongodb-2.6\bin\mongod.exe –service –config C:\mongodb-2.6\bin\mongod.cfg » DisplayName= « MongoDB 2.6 Standard » start= « auto »

Étant donné que sc.exe a une syntaxe particulière, j’ai eu toutes les misères du monde à tentez de trouver la recette magique pour que mon chemin d’emplacement pour mon répertoire avec espaces (C:\Program Files\MongoDB, tiens) puisse fonctionner. Après quelques essais sans succès, j’ai passé à mon plan B qui est d’opter pour un chemin sans espaces!

Pour démarrer le service, vous pouvez exécuter sc.exe start MongoDB.

Sources

Les liens de la semaine – Édition #97

Développement

.NET

Web

Technologie

Science et autres