Archives de catégorie : Productivité

La coloration syntaxique dans Visual Studio – Dans quel camp vous situez-vous?

Il y a quelque temps, j’ai assisté à une présentation technique sur un sujet de programmation. Le conférencier a lancé une blague sur un sujet qui passionne beaucoup de développeurs .NET que je connais. Il s’agit d’un choix que vous faites très tôt dans le processus d’installation de Visual Studio. (qui, bien sûr, peut être changé par la suite c’est certain)

Il s’agit d’une préférence personnelle, mais qui suscite énormément de débats et de conversations du genre « comment fais-tu pour coder avec ça?! ». Savez-vous à quoi je fais référence?

vs-theme-setup

Il s’agit de notre ami le sélecteur de thème pour Visual Studio. Ce menu déroulant qui nous offre le choix entre trois possibilités : bleu (beurk), noir et clair. Tous les développeurs passent par ce menu à un moment donné dans leur carrière. Il s’agit des moments qui sont marquants pour un développeur qui utilise Visual Studio (pas juste .NET).

Pour revenir à mon histoire initiale, le conférencier, à la blague, incitait fortement les développeurs dans l’auditoire à faire la transition vers le thème foncé de Visual Studio sous le prétexte qu’il est le meilleur. Cette blague m’a fait rigoler, car s’il y a bien une personne qui refuse le thème foncé c’est bien moi.

Moi je suis #ÉquipeThèmeClair

Aussi loin que je peux m’imaginer, j’ai toujours utilisé un thème et/ou une coloration syntaxique claire dans Visual Studio.

fc-vs

J’ai essayé différentes combinaisons avec le temps. Celle que j’ai retenue depuis déjà un moment est une thématique qui se nomme Tomorrow. Plus précisément la variante « Light » du thème. Mauve, jaune, bleu, vert  sont les couleurs principales de cette coloration syntaxique. Sans oublier, bien sûr, le fond blanc.

Avec le temps, j’ai adopté définitivement cette coloration. Il a même fallu que je fasse des petits ajustements à la configuration du thème lors du passage à Visual Studio 2015. Le problème venait du fait que Visual Studio a bonifié les possibilités de configuration de la coloration.

Par ailleurs, je dois toujours aller créer un pull request dans le repository GitHub du projet. C’est le temps qui me manque!

La coloration syntaxique est, à mon avis, un aspect essentiel de la prise de possession d’un environnement de développement. Le but est de s’y sentir confortable pour ainsi être plus productif dans ses tâches de développement. Peu importe l’outil, je crois qu’il est important de le personnaliser à ses goûts.

Que ce soit vim, Microsoft Word ou même Visual Studio, allez jeter un coup d’oeil aux options et aux possibilités de configuration. Vous serez peut-être étonnés d’y voir ce qui s’y trouve pour vous rendre plus productif!

Les liens de la semaine – Édition #132

Développement

.NET

Visual Studio

C# 6.0

Web

Technologie

Science et autres

Les liens de la semaine – Édition #131

Développement

.NET

ASP.NET 5

Web

Technologie

Science et autres

Productivité : Maximiser l’utilisation de l’éditeur texte notepad++

S’il y a une chose que j’apprécie particulièrement, c’est d’optimiser mes habitudes de travail afin d’être plus productif. Un des aspects qui peut être le plus sujet à des configurations et reconfigurations ou simplement soumis à des questions de goûts personnels est un éditeur texte.

À mon avis, avoir un éditeur texte ou son IDE préféré configuré à son goût doit être une priorité pour chaque développeur qui se respecte.

Sur Windows, mon éditeur de prédilection est notepad++. Il est gratuit, petit en taille et très peu gourmand en ressources et pourtant, il est excessivement fonctionnel. À condition de le prendre du bon côté et de le personnaliser à son goût.

Coloration du texte

L’une des premières fonctionnalités à aller ajuster à sa guise est le thème de couleurs utilisé par l’éditeur. Après tout, il faut d’abord plaire à la paire d’yeux qui va avoir à lire le texte que vous lui présentez.

Pour faire cela, vous devez passer une visite au menu Settings \ Style Configurator. À ce partir de là, vous pouvez choisir le thème désiré à l’aide du menu déroulant « Select theme ».

Mon choix s’est arrêté sur le thème « Monokai« . Je le trouvais adapté pour toutes les situations. De plus, à ce sujet, je vous suggère d’utiliser la fonte « Consolas« .

Extensions supportées

L’un des principaux irritants de l’éditeur est qu’il n’est pas configuré pour reconnaître certaines extensions comme les fichiers .config de .NET. Cette situation s’adresse des façons suivantes :

Changer le langage associé aux fichiers par défaut

Ce paramètre est situé sous Settings \ Preferences \ New Document/Default Directory \ Default language. Je l’ai mis à XML par défaut, mais ce choix vous appartient. Il s’agit vraiment d’une question de préférence personnelle.

Ajouter des associations d’extensions de fichiers

L’idée initiale est de pouvoir ajouter des extensions qui ne sont pas supportées par l’éditeur afin qu’elles soient reconnues et que la coloration du texte puisse fonctionner correctement.

Cette configuration est située sous Settings \ Style Configurator. Pour ajouter des extensions, vous devez sélectionner le langage pour lequel vous désirez ajouter l’extension et l’ajouter dans la boîte de texte « Default ext. ».

Vous pouvez aussi tenter l’expérience sous la boîte de texte « User ext. ». Toutefois, cela n’a pas fonctionné pour moi.

Apparence visuelle

Il y a beaucoup de paramètres à revoir dans les options de configuration de Notepad++. J’ai effectué une sélection de ceux qui me sont incontournables.

Toutes les configurations qui seront énumérées dans cette section sont situées sous l’écran accessible à partir du menu Settings \ Preferences.

  • General
    • Toolbar : Cocher l’option Hide
  • Editing
    • Cocher les options Display line number et Enable current line highlighting.
  • Language
    • Décocher Make language menu compact
    • Trier les langages inutilisés
  • Backup
    • Enable backup
    • Configurer un répertoire de backup. Pour ma part, j’ai choisi un endroit situé sous mon répertoire Dropbox.
  • Misc
    • Activer Smart highlighting
    • Clickable link : Décocher la case « Enable ».
    • Filestatus : Activer et cocher l’option « Update silently ».

notepad++

Éditeur texte par défaut

Vous pouvez faire que Notepad++ soit votre éditeur par défaut. Pour y arriver, je vous recommande de suivre les instructions sur le site How To Geek.

Extensions

L’un des points de vente de Notepad++ est son extensibilité grâce aux plugins. L’ajout de plugins est possible à partir du menu Plugins \ Plugins Manager \ Show Plugin Manager.

Ma sélection de plugins s’arrête sur ceux-ci :

  • Regex helper
  • Save as admin
  • Topmost
  • Zen Coding – Python

Trucs divers

Je vais conclure ce petit guide de configuration avec quelques raccourcis que je trouve utile.

  • CTRL-TAB : Permet d’alterner entre vos différents fichiers ouverts. Un peu comme ALT-TAB le fait sur Windows.
  • F11 : Passe l’éditeur en mode plein écran
  • CTRL-ALT-ENTER : Exécute la séquence « Zen coding » présente sur la ligne.
  • CTRL-ALT-SHIFT-T : Active le mode « Topmost ».

Happy coding!