Archives mensuelles : novembre 2012

Installation de Ruby sur Windows

Le système d’exploitation Windows domine avec près de 70% des parts d’utilisation dans le monde, à l’heure d’écrire cet article. Cette domination fait en sorte que, d’une façon ou d’une autre, en accord ou pas, vous aurez à utiliser dans votre quotidien.

L’écosystème de développement qui va de soi est .NET. Il n’est pas un hasard que .NET soit produit par Microsoft même. Il s’agit de la raison même de l’expression For Us By Us.

Il serait tout de même naïf de croire qu’il y a seulement avec .NET qu’un programmeur peut s’exercer. Si ce n’est pas à travers Cygwin ou même avec un environnement natif, il y a de très bonnes raisons de croire que votre langage open-source préféré soit adapté pour être utilisé sous Windows.

Ruby

Ruby est un langage de programmation orienté objet et dynamique. Le langage en soi a été inventé en 1995 par Yukihiro Matsumoto.

Ce que j’aime, en particulier, avec Ruby est le peu de friction qui a entre les fonctionnalités offertes par le langage lui-même et la structure du langage. Certains sont même allés jusqu’à le comparer au vénérable VB6.

Par exemple, les lignes suivantes :

Vont donner le résultat suivant :

table est dans la liste!
chair est dans la liste!
floor est dans la liste!

RubyGems

RubyGems est le gestionnaire des librairies tierces associées à Ruby. Il permet la gestion et la configuration des librairie que vous désirez utiliser. Dans le cas où vous venez du monde de .NET, sachez que le concept est très similaire à NuGet.

Sa syntaxe est assez linéaire. Dans la majorité des cas, vous voudrez simplement l’invoquer de la façon suivante : gem install votre_librairie.

Par exemple, pour installer la librairie Sinatra, vous l’appelez de cette façon : gem install sinatra. Le tour est joué!

Ruby On Windows

La meilleure façon de configurer Ruby sur son système Windows est par l’entremise de Ruby On Windows. Il s’agit d’un installateur sous le format d’un MSI permettant la configuration de Ruby ainsi que ses fonctionnalités satellite.

L’installation de RoW est assez simple. Il suffit de télécharger et installer  la plus récente version à l’adresse http://rubyinstaller.org/downloads/.

À l’heure actuelle, la version la plus récente de Ruby est 1.9.3-p327. Prenez note que cette RoW est mise à jour assez fréquemment.

La procédure détaillée pour l’installation se résumé à cliquer sur suivant quelques fois et attendre un peu. Cela est aussi simple qu’il est entendu.

S’amuser avec Ruby

Une fois le tout installé, vous aurez les éléments suivants dans votre menu démarrer :

Les points d’intérêts principaux sont :

  • Interactive Ruby (irb) : Permet de tester votre code en temps réel. Vous pouvez littéralement copier/coller votre code là-dedans et voir les résultats à mesure que le code est interprété.
  • RubyGems Documentation Server : Interface web centralisant la documentation des gems que vous avez d’installé sur votre ordinateur.

Pour le reste, il vous faut un éditeur texte et un peu de volonté pour apprendre un nouveau langage de programmation. Un fichier ruby s’exécute de la façon suivante : ruby fichier.rb.

Happy hacking!

Mes liens de la semaine – #5

Développement

.NET

Web et HTML5

Général

Mes critères lorsqu’il vient temps écrire un courriel

Dans le développement logiciel tout comme dans le monde des affaires, la communication est le nerf de la guerre. Il y a des situations où un seul mot peut introduire des tonnes de questions ou d’incertitude quant au message à communiquer.

Il y a même des fois où je fais des parallèles entre un courriel écrit et du code. Le courriel doit être clair, facile à lire et votre but facile à identifier.

Lorsque j’écris, par courriel, à un client, je me suis mis en place quelques règles bien simples afin de réduire au maximum le risque associé à la communication erronée.

Bonjour – Bonne journée!

Le courriel ne peut pas être envoyé sans ces deux éléments.

Je me base sur le principe qu’un courriel est déjà très impersonnel. Ils font partie du squelette de base d’un courriel ayant un minimum de courtoisie dans l’échange.

Il est certain que cette mesure, dans un courriel, est défensive. Toutefois, il ne coûte rien d’être extra courtois dans un message écrit. Alors, pourquoi pas?

Un paragraphe – Trois phrases maximum

Aller. Droit au point. Sans superlatifs inutiles.

L’économie de mot est essentielle. À ce sujet, une bonne façon d’économiser des mots est d’éviter les superlatifs comme « Une petite demande de changement », « Un gros correctif » ou « Un bogue énorme ». Un chat c’est un chat mais pas plus.

Ne jamais répéter le premier mot du paragraphe dans les autres paragraphes

La répétition tue l’idée.

100 mots maximum

Il s’agit d’un courriel et non pas d’un roman. J’exagère un peu lorsque j’affirme ceci.

Lorsqu’une idée est trop longue ou complexe à exprimer par écrit est un signe l’intention initiale ce courriel devrait être révisée.

Peut-être qu’une conversation à l’ancienne « de vive-voix » devrait peut-être considérée?

Une image vaut mille mots

On se souvient de mon billet GOOGLE ET INTERNET, VOUS ME FAITES PEUR!. Même s’il ne s’agit pas d’un courriel, j’ai résumé avec trois images certains concepts qui auraient été trop long à résumer par des mots.

Le concept est, pour moi, le même par courriel. Il faut couper court à l’élaboration et aller direct au fond des choses.

Penser que votre client va acheminer votre courriel à son patron

Il ne faut pas être dupe. Lorsqu’il est question de prendre une décision, votre courriel a de très bonnes chances d’être réacheminé à un autre intervenant par votre destinataire.

Écrivez pour la personne qui n’aura pas de contexte sur le sujet que vous tentez d’élaborer. Soyez un pas en avant.

Mes liens de la semaine – Édition #4

HTML5

  • Écrire un jeu qui utilise uniquement des technologies HTML5 pour le navigateur est relativement accessible. Au moment d’écrire ceci, James Long en est à son troisième article.

Développement logiciel

ASP.NET

Sécurité

  • Le service getvau.lt vous permet de générer un mot de passe unique pour chaque service que vous utilisez. Si vous manquez d’inspiration pour vos mots de passe.
  • zxcvbn, la preuve de concept utilisée par l’équipe de Dropbox afin d’estimer plus précisément la complexité de votre mot de passe.
  • Piste de réflexion : L’époque où la sécurité de votre identité sur le web dépend d’une simple chaîne de texte est révolue?

iOS

Hommage au tappage de clavier

Ce billet est dédié à tous ceux qui considèrent leur clavier comme un partenaire de premier ordre lorsqu’il est temps de programmer.

À tous ceux qui, même si on sait que ça ne change rien, appuie sur ENTER plus fort pour faire passer le « message ».

À ceux qui ont déjà pris leur clavier et faire pour faire de l’air guitar lorsque ça compile.

Pour ceux qui n’ont jamais pris la peine de nettoyer leur clavier en se disant « C’est pour renforcir mon système immunitaire que le je fais ».

Sens-toi concerné si la touche « espace », « Shift », « E » ou « A » est plus usée que les autre touches du clavier.

Un jeu « Shooter », ça se joue uniquement avec un clavier et une souris. Je parle à toi.

« CLOC », « CLAC », « CLAC », « CLOC » sonne comme une douce mélodie à tes oreilles, c’est pour toi que j’écris cela.

Pour toi, développeur .NET, qui ne se souvient plus du nombre de fois où tu as appuyé sur F5 avec beaucoup de vigueur.

À cette fois-là, où tu as échappé de l’eau sur ton clavier en te disant « Cette fois-ci il ne passera pas à travers ».

L’autre fois où il a survécu au verre d’eau. Ne l’oublie pas.

Ceux qui ont connu l’époque d’avoir utilisé le « SCROLL LOCK », vous avez mon respect.

Le clavier est un partenaire de premier ordre pour nos interactions avec un ordinateur. Lorsque vous utiliserez votre ordinateur, prenez note de vos interactions avec celui-ci.

Vous avez, probablement, certaines manies sans trop le savoir. Je mentionnais, plus haut dans ce billet, que certaines touches sont tapées avec plus de force lorsque la frustration est dans la partie. F5, Backspace ou Enter c’est le même combat.

Il est reconnu que l’utilisation du clavier est plus rapide et plus productif que l’utilisation de la souris. Soyez un utilisateur de premier ordre et apprenez les raccourcis de votre système d’exploitation ou de votre logiciel ou service préféré. Vous me remercierez à l’avance.

Si vous croyez avoir tout vu? Tentez l’expérience du clavier Dvorak. La disposition des touches sur un clavier Dvorak entraîne, selon les recherches, moins de blessures reliées à l’utilisation du clavier et une plus grande productivité.