Chers amis recruteurs, un message d’intérêt public : non.

J’ai une confession à faire.

Un des domaines d’emploi qui m’intrigue le plus est celui du recrutement. À l’image du modèle d’un courtier hypothécaire, le recruteur sera généralement employé par une compagnie afin de dénicher le ou les candidats pouvant cadrer dans ses plans d’embauche.

Les recruteurs, en soi, ça me laisse un peu indifférent. Après tout, il y a une demande pour ce genre de boulot et ils le font. Qui sait? Peut-être même qu’un jour je serais tenté de faire affaire avec l’un d’eux dans ma carrière professionnelle.

Selon l’impression que j’en ai, il s’agit d’un domaine où l’emploi en question est peu gratifiant. De plus, il semble que tous les coups sont permis afin de joindre les candidats potentiels.

Là où je suis sévèrement irrité, c’est lorsqu’on tente de me débaucher sans que ça soit moi qui aie fait les premières démarches. Est-ce qu’il y a quelque chose de pire que de recevoir l’appel, à son téléphone de bureau, d’un recruteur inopportun? À chaque fois, j’ai été choqué de l’interaction.

Une fois, j’ai même été mis au courant, par un collègue, d’un recruteur qui avait sollicité certains de ceux-ci par l’entremise de mon compte LinkedIn. Le point fâcheux est qu’il mettait de l’emphase en mentionnant qu’il était une bonne connaissance à moi. Ce qui était évidemment faux.

Il faut être désespéré pas rien qu’un peu, n’est-ce pas?

La principale anecdote, juteuse, que j’ai à ce sujet est en lien avec un recruteur qui a tenté de me rejoindre à mon bureau, mais qui a eu l’audace de me laisser un message sur ma boîte vocale. D’autant plus que le recruteur en question était entièrement anglophone et venait de Toronto.

Ayant accès à l’enregistrement du message vocal, je me suis dit que je pourrais l’immortaliser ici même pour votre grand plaisir. D’ailleurs, si le poste vous intéresse, vous pouvez lui laisser un appel, car je ne suis pas intéressé par son offre.

Ceci étant dit, chers amis recruteurs, ne passez pas par mon téléphone de bureau pour tenter de me rejoindre. C’est peine perdue à ce niveau. Tenez-vous cela pour dit, recevoir un appel de ce genre d’un recruteur est, à mon avis, du même genre que de recevoir des appels de sondage ou de publicité non sollicités. Envahissant!

N’y pensez même pas!

Advertisements

6 avis sur « Chers amis recruteurs, un message d’intérêt public : non. »

  1. gdesnoyers dit :

    J’ai aussi une confession à faire….Je suis irrité, non pas de voir que vous le soyez, mais de me rendre compte que nous sommes dans un métier au sein duquel pour certains, tout est permis. J’ai aussi le sentiment que ce genre de pratique est plus présent en TI que dans d’autres domaines (comme dans la recherche de cadres que je pratique par exemple) car la pression est souvent très forte sur les recruteurs de combler à tout prix une chaise vide. Vrai cependant que dans notre boulot, nous sollicitons directement des candidats dits passifs, qui ne s’attendent pas à ce que nous établissions le contact.

    Cependant, là ou moi je met une première limite c’est dans la confidentialité. De nos jours, nous ne savons jamais qui peut entendre un message sur une boîte vocale, alors tant que je n’ai pas vérifié cet aspect je suis très prudent dans le message que je laisse. Histoire de ne mettre personne dans l’embarras: un message laissé et écouté par une autre personne peut permettre de supposer que vous êtes ‘sur le marché’ alors que ce n’est pas le cas…. Ce qui peut avoir des impacts négatifs et peu souhaitables. De plus, je ne me suis jamais servi d’un faux lien avec une personne pour en solliciter une autre, mentir à une personne que l’on souhaite intéresser à un poste est une drôle de façon d’établir un lien de confiance. C’est même plutôt le contraire, je ne dévoile mes sources qu’en de très rares exceptions où celui qui donne la référence veut être nommé absolument.

    Pour ce qui est de recevoir un appel à votre bureau, je crois malheureusement que cela se reproduira fort probablement. Les coordonnées professionnelles sont souvent moins privées et difficiles à obtenir que vos coordonnées personnelles. Cependant je suis d’avis qu’un recruteur qui tente de vous joindre devrait être très à l’écoute de votre situation immédiate en ce sens que sa première question devrait être à savoir si le moment est bien choisi. Tout dans ce métier est une question de confidentialité et de doigté. Et c’est bien dommage que tout ceux qui n’en ont pas porte ombrage à ceux qui le pratique avec professionnalisme et circonspection. Quoi qu’il en soit voici 3 suggestions pour éviter que cela se reproduise:

    1-Affichez clairement et spécifiquement comment vous souhaitez être contacté sur votre profil LinkedIn, (par e-mail probablement dans votre cas) et répondez rapidement que vous n’avez pas d’intérêt. Après quelques refus de votre part possible que les appels soient moins fréquents. Je ne couperais pas complètement les ponts cependant, une carrière c’est long et peut-être qu’un jour, un de ses recruteurs que vous maudissez actuellement, pourrait vous introduire à la job de vos rêves….

    2-Si vous ne voulez plus recevoir de message sur votre bv du bureau, soyez spécifiques sur votre message mentionnant que vous ne retournez pas les appels de recrutement.

    3-Mentionnez à vos proches et vos collègues que vous ne souhaitez pas être référé lorsqu’ils sont eux-mêmes contactés, bien que je pense que votre ‘post’ aura certainement permis d’éclaircir ce point ;-)

    Il faut tout de même se rappeler que tous n’ont pas votre degré d’agacement face à ce genre de situation. Beaucoup souhaitent garder les canaux de communications ouverts pour les raisons mentionnées précédemment et collaborent avec intérêt et entrain. Pour ma part, jamais quelqu’un ne m’a demandé spécifiquement de ne plus le contacter et je pratique ce métier depuis bientôt 14 ans.

    Bonne chance!

    • Excellent commentaire! Je suis rassuré de lire un commentaire provenant de quelqu’un du domaine.

      Ce que j’ai effectivement dénoncé est le manque d’éthique de certains recruteurs. D’ailleurs, à ce point, loin de moi l’intention de mettre tous les recruteurs dans le même bateau.

      D’ailleurs, à ce sujet, je reçois occasionnellement des messages par LinkedIn d’offres provenant de recruteurs. Ces approches peu intrusives ne me causent aucun problème. Au fond, pour moi, c’est seulement que ma sphère professionnelle est sacrée.

      Merci de me lire!

  2. sarrazinc dit :

    Excellent article !

  3. […] Le plus spécial à mes yeux: Chers amis recruteurs, un message d’intérêt public : non. […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :